• Le 1er mars, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé que 131 724 personnes avaient franchi la Méditerranée depuis le début de l'année. C'est plus que pour les cinq premiers mois de l'année 2015. La crise des migrants s'aggrave donc en Europe, mais aussi partout dans le monde puisque les premiers pays touchés sont le Liban, la Jordanie, la Turquie qui accueillent chacun plus d'un million de réfugiés. Or, comme le rappelait fin février John Kerry, le secrétaire d’État américain, sans paix en Syrie, la crise s'aggravera - et ce même si d'autres pays voient leur population fuir des guerres civiles ou des régimes de terreur, ainsi l'Irak.

    Migrants

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Si le logo d'Amazon représente un sourire satisfait de client qui peut tout trouver de A à Z, ses salariés sourient beaucoup moins. Quant à ses concurrents - en particulier les libraires indépendants - et au fisc, eux non plus n'ont aucune raison de se réjouir de l'existence de cette entreprise...

    Amazon

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Les philosophes, les écrivains... disent depuis longtemps que l'humain est capable d'empathie et qu'en même temps, il peut se montrer indifférent à la souffrance qu'il inflige, voire être sadique. Depuis peu, les scientifiques ont mis en évidence cette ambivalence.

    IRMf

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Penser par soi-même peut sembler aisé puisque chacun dispose d'un cerveau, que l'éducation est dispensée à tout un chacun dans nos sociétés dites développées et que l'accès aux livres, journaux, films, ... est d'autant plus facile qu'en plus des bibliothèques et médiathèques, il existe maintenant Internet. Néanmoins, un grand nombre de personnes ne pensent pas et se contentent de passer leur vie à réciter ce que disent les autres sans y avoir réfléchi et sans se rendre compte qu'ils ne débitent que des préjugés. Kant, en 1784, dans son texte "Qu'est-ce que les Lumières ?", explique très bien pourquoi il est plus facile d'accepter une servitude volontaire plutôt que d'oser penser.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • "Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu'elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse. Héritière d'une histoire corrompue où se mêlent les révolutions déchues, les techniques devenues folles, les dieux morts et les idéologies exténuées, où de médiocres pouvoirs peuvent aujourd'hui tout détruire mais ne savent plus convaincre, où l'intelligence s'est abaissée jusqu'à se faire la servante de la haine et de l'oppression, cette génération a dû, en elle-même et autour d'elle, restaurer, à partir de ses seules négations, un peu de ce qui fait la dignité de vivre et de mourir. Devant un monde menacé de désintégration, où nos grands inquisiteurs risquent d'établir pour toujours les royaumes de la mort, elle sait qu'elle devrait, dans une sorte de course folle contre la montre, restaurer entre les nations une paix qui ne soit pas celle de la servitude, réconcilier à nouveau travail et culture, et refaire avec tous les hommes une arche d'alliance", disait Albert Camus en 1957, en recevant le prix Nobel de littérature.

    Dessin fait suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique