• Y a des jours où il vaudrait mieux rester au lit...

    Tous ceux qui ne sont pas du matin se reconnaitront dans ce court-métrage qui pousse l'effet papillon jusqu'à son paroxysme...

    En 1972, le météorologue Edward Lorenz demandait si "le battement d'ailes d'un papillon au Brésil [pouvait] provoquer une tornade au Texas". En 2012, l'Anglais Dan Sumich du studio Passion Pictures démontre que le battement d'ailes d'un papillon et une bouteille de lait vide peuvent provoquer une cascade de désastres de plus en plus hénaurmes et drôles !

    The Butterfly Effect ("L’effet papillon") est un court-métrage d'animation délirant et frénétique, basé sur le principe simple du toujours plus absurde et toujours plus fort. La musique interprétée par le chanteur de heavy metal Steve Grimmett se marie bien au rythme fou de cette histoire qui rend hommage aux films et séries d'action des années 70-90. Ainsi, impossible de ne pas penser, entre autres, à la série des années 70 Les Rues de San Francisco.

    Ce court-métrage a été réalisé en 3D et en temps réel puisqu'il s'agit en fait d’un jeu développé sous Unity. Il permet de mettre en évidence les potentialités du jeu - il a d'ailleurs été sélectionné en 2013 au festival international du film d'animation d'Annecy dans la catégorie "Films publicitaires". Dommage que toutes les publicités ne soient pas de cette qualité !

    « Comment être critique Les lobbyistes anti-lobbying »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Septembre à 09:35

    Sale journée qui commence quand même pour le personnage qui vient de se lever ! (rires). Du super boulot de la part des concepteurs.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :